Skip to content

Développements des péages en cours
à travers l'Europe

Présentation des classes d'émission de CO2 et extension des péages pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes en Allemagne.
hero-img-desktop-AKTUELLE

Les péages seront étendus et des classes d'émission de CO2 seront introduites : En 2024, une surtaxe sur le CO2 s'appliquera et les véhicules de plus de 3,5 tonnes seront soumis à des frais de péage en Allemagne.

À l'automne 2023, une loi a été adoptée par le Bundestag allemand dans le cadre d'une directive européenne sur les coûts d'infrastructure. Cela signifie que :

check-circle-infolist
À compter du 1er décembre 2023, les péages des poids lourds en Allemagne seront majorés d'une surtaxe CO₂ équivalente à 200 euros par tonne de CO₂. Selon la classe d'émission de CO₂ du véhicule, des frais supplémentaires peuvent s'appliquer. Ce changement s'appliquera également en Autriche dès le 1er janvier 2024.
check-circle-infolist
À compter du 1er juillet 2024, conformément au projet de loi du gouvernement fédéral, les frais de péage seront étendus aux véhicules de plus de 3,5 tonnes. Jusqu'ici, les frais de péage ne s'appliquaient qu'aux véhicules de plus 7,5 tonnes. Les entreprises artisanales devraient être exemptées.
check-circle-infolist
Les poids lourds ne consommant pas d'énergies fossiles sont exemptés des frais de péage jusqu'à fin 2025, date à laquelle ils devront payer 25 % du tarif applicable pour les coûts d'infrastructure.


Le projet précis, les éventuelles exceptions selon le péage et la manière de facturer ces frais sont toujours à l'étude. Néanmoins, faisant partie des plus importants acteurs de services de facturation des péages en Europe, nous suivons pour vous l'évolution de l'expansion du péage. Nous restons à votre disposition si vous avez besoin de conseils ou d'une assistance à ce sujet.

Pour quelle raison les péages augmentent-ils en Allemagne ?

Les péages concernant les poids lourds et les véhicules commerciaux sont calculés en fonction de la distance parcourue par les usagers de la route. Ils ont été introduits en 2005 sur les autoroutes fédérales et étendus en 2012 à des sections de routes fédérales. Selon la Loi fédérale allemande sur le péage routier (section 1), tous les véhicules à moteur ou ensembles de véhicules nationaux et étrangers dont le poids total autorisé est de 7,5 tonnes sont assujettis à des frais de péage. Les péages sont perçus à l'entrée d'une route nationale fédérale et s'appliquent aux routes et autoroutes fédérales ainsi qu'aux stations-service et aux aires de repos qui y sont reliées.

Le motif de cet ajustement est lié aux critères européens correspondant à la Directive Eurovignette  et au  Wegekostengutachten du Ministère fédéral des affaires numériques et du transport. Selon le rapport, les péages pour les poids lourds doivent être basés sur le coût d'infrastructure des réseaux, notamment la construction, les opérations, l'entretien et l'expansion.

 

Quels éléments composent le péage ?


Le péage comprend des frais liés aux coûts d'infrastructure, à la pollution sonore et atmosphérique, en fonction de la classe d'émission de CO2 d'un véhicule, de la catégorie de poids (poids total autorisé est supérieur ou égal à 18 tonnes) et du nombre d'essieux.

Les tarifs actuels des péages (au 1er janvier 2023) sont disponibles sur le site Web Federal Office for Logistics  and Mobility  ou sur Toll Collect.

Dès le 1er décembre 2023, une différenciation du péage poids lourds en fonction du CO2 et une surtaxe CO2 de 200 euros par tonne de CO2 émis seront introduites. Les poids lourds ne consommant pas d'énergies fossiles seront exemptés jusqu'à fin 2025, date à laquelle ils devront payer 25 % du tarif applicable pour les coûts d'infrastructure.

 

Qu'est-ce que la surtaxe CO2 ?


À compter du 1er décembre 2023, une surtaxe CO2 sera introduite en Allemagne s'ajoutant aux frais de péage déjà applicables. Le 1er janvier 2024, l'Autriche appliquera la même taxe CO2 et d'autres pays européens suivront.
Chaque véhicule à une valeur d'émissions de CO2 et est initialement classé dans l'une des cinq classes d'émissions de CO2 pour une durée de six ans à compter de la date d'immatriculation initiale, en fonction de divers paramètres. Une reclassification des émissions de CO2 a ensuite lieu pour vérifier si la classe d'émissions de CO2 actuelle du véhicule est conforme.

Au départ, tous les véhicules sont classés dans la classe d'émissions de CO2 la plus défavorable, à savoir la classe 1. Les véhicules immatriculés à compter du 1er juillet 2019 peuvent être enregistrés dans une meilleure classe d'émissions CO2 sur présentation d'un justificatif.
Pour une meilleure classification, des documents additionnels (COC/CIF) doivent être fournis pour examen. Plus d'informations disponibles ici.

Meilleure est la classe d'émissions CO2, moins la surtaxe est élevée. Par exemple, les véhicules à zéro émission sont classés dans la meilleure classe de CO2, à savoir la classe 0. Cependant, la majorité des véhicules d'aujourd'hui seront regroupés dans la classe d'émission de CO2 1.

 

Quelle est la classe CO2 de votre véhicule ?


Économisez sur vos frais de péage en améliorant votre classification CO2 !

Vous pouvez déterminer la classe CO2 de votre véhicule en utilisant l'outil de calcul officiel BALM.

UTA Edenred peut vous aider lors de l'enregistrement de votre classe d'émissions CO2. Nous vous transmettrons les informations nécessaires à votre inscription via l’UTA Service Center.
N'oubliez pas que même si la classe d'émissions CO2 actuelle de votre véhicule est 1, elle peut être différente pour un véhicule neuf. Pour chaque inscription, des informations vous seront demandées.

 

Comment enregistrer une meilleure classe CO2 ?

 

Si un véhicule a une classe d'émissions CO2 au-dessus de 1, il doit être enregistré. Cela peut se faire de différentes façons en fonction du boîtier embarqué (OBU) utilisé.

Avec un boîtier embarqué Toll Collect pour le règlement des péages allemands, les données et les documents des véhicules (COC/CIF) doivent être téléchargés sur le Portail Toll Collect.​​​​​​​ Avec UTA One®, UTA One® next ou Telepass EU (AUT), les données du véhicule et les documents de vérification doivent être téléchargés dès que possible sur l’UTA Service Center. En Autriche, avec GO-Box ou Toll2GO, les données du véhicule et les documents de vérification doivent être téléchargés sur le Portail GO Toll.

Qui est concerné par l'augmentation des frais de péage pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes ?

À partir de juillet 2024, les véhicules commerciaux dont le poids brut est supérieur à 3,5 tonnes seront soumis à un péage en Allemagne s'ils sont destinés ou utilisés pour le transport routier commercial. Le péage pour les poids lourds concernera alors les véhicules commerciaux de plus de 3,5 tonnes qui empruntent les autoroutes et les sections à péage.

 

Comment les nouveaux frais de péage seront-ils collectés en Allemagne ?

 

En Allemagne, les péages sont généralement perçus par voie électronique par l'intermédiaire d'un boîtier de péage, également appelé boîtier embarqué (OBU). Installé dans le véhicule, le boîtier embarqué (OBU) envoie les données de péage à l'agence de collecte des frais de péage (Toll Collect en Allemagne), qui calcule et facture le péage. 

Grâce à UTA Edenred, vous disposez d'un partenaire expérimenté à vos côtés qui vous libère de la charge administrative des péages, de la fourniture des informations et de l'inscription auprès des opérateurs autoroutiers européens à l'installation du boîtier embarqué et la facturation des péages. 

Par exemple, notre boîtier embarqué (OBU) UTA One® next vous permet de voyager en toute fluidité en Europe, en profitant des avantages suivants : Vous disposerez d'une transparence sur les frais et pourrez visualiser les itinéraires de vos chauffeurs.  

 

Existe-t-il des exemptions pour les péages ?

 

Désormais, l'augmentation des frais de péage affectera aussi les entreprises disposant de véhicules commerciaux de plus de 3,5 tonnes. Cependant, sous certaines conditions, il est possible de bénéficier d'une exemption. Cela peut vous permettre de réaliser des économies conséquentes. Aussi, les véhicules utilisant des carburants alternatifs continueront de bénéficier d'une exemption sur les frais de péage. Voici quelques exemples :

Véhicules électriques : Avec la nouvelle législation, ces véhicules sont exemptés des frais de péage pendant une période illimitée. Conformément à l’article 2 n° 1 de la  Loi sur l'électromobilité , les véhicules électriques comprennent les véhicules uniquement équipés de batteries électriques, les véhicules hybrides à recharge externe et les véhicules à pile à combustible. Les poids lourds électriques ne sont pas non plus soumis aux péages. Les poids lourds électriques ne sont pas non plus soumis aux péages.

Véhicules fonctionnant au gaz naturel (principalement) :  Celles-ci sont exemptées de péage jusqu'à la fin de l'année 2023. Dans le cadre du nouveau système de péage, les véhicules fonctionnant au gaz naturel seront également soumis à des péages et devront payer une partie des coûts de réduction sonore et des coûts d'infrastructure.

Vous trouverez  ici  la liste des véhicules bénéficiant d'une exemption des frais de péage.

Exception pour les véhicules artisanaux :   conformément aux  Directives de l'UE , les états membres individuels peuvent décider de cette exception pour les artisans. En Allemagne, le comité de coalition a décidé que l'exception pour les artisans sera prolongée en 2024. Cela signifique que les véhicules de plus de 3,5 tonnes n'auront pas de frais de péage à régler.

 

 

Puis-je enregistrer mon véhicule non soumis aux péages ?


Les entreprises et les propriétaires de véhicules sans péage peuvent les enregistrer volontairement auprès de  Toll Collect . L'inscription permet d'éviter les contrôles, les détournements et les auditions inutiles. Ceci permet de gagner du temps. L'inscription est valable pendant deux ans et peut être prolongée. Les inscriptions non renouvelées au moment de la date d'expiration ne seront pas prolongées automatiquement.

Quels sont les avantages offerts par UTA Edenred au niveau du traitement des péages ?

Dans la majorité des pays européens, actuellement les péages sont facturés sur les autoroutes et d'autres formes d'infrastructures pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes. Les voitures et les fourgonnettes doivent payer les péages dans certains pays lorsqu'ils empruntent les ponts, tunnels ou en accédant à certaines zones urbaines. Selon le pays de destination, la classe du véhicule et la taille de la flotte, UTA Edenred a la bonne solution pour vous dans le domaine des péages.

Par exemple, notre boîtier embarqué UTA One® next vous permet de voyager en toute fluidité partout en Europe, en profitant des avantages suivants : 

check-circle-infolist
Protection contre les amendes liées à des erreurs d'installation en raison de l'installation fixe standard du dispositif
check-circle-infolist
Suivi en temps réel totalement transparent pour les gestionnaires de flotte
check-circle-infolist
Contrôle pratique de l'OBU sur smartphone via l'appli
check-circle-infolist
Compatibilité avec les normes radio mobile les plus récentes
check-circle-infolist
Et bien plus encore …

Vous pouvez bénéficier de notre service complet, de notre expertise, de conditions spéciales et d'une gamme de produits ultra performants !

uta-one-next-lkw